Ah le BAFD ! Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur, celui qui se passe après le BAFA, le Diplôme des Directeurs… Je sais ce qu’il représente, ce qu’il implique mais je n’ai...
AFOCAL
AFOCAL

Enquête sur un stage BAFD

Article de Vincent HARDOUIN 1 Commentaire

bafdAh le BAFD ! Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur, celui qui se passe après le BAFA, le Diplôme des Directeurs… Je sais ce qu’il représente, ce qu’il implique mais je n’ai jamais réussi à toucher du doigt l’essence même de cette créature que l’on appelle « Directeur ». C’est pour cela que je suis venu, pour en apprendre plus sur ceux qui passent ce diplôme, leurs motivations, leurs intérêts, les raisons qui les ont amenées ici. Me voilà arrivé à l’association Jeanne d’Arc d’Evreux où je retrouve Pierre et Stéphanie, les formateurs de la formation BAFD.

Laisser son empreinte

Pour commencer, j’observe la douzaine de stagiaires. La grande majorité sont des animateurs expérimentés, un peu comme moi, mais quelque chose m'interpelle chez eux. Je veux comprendre ce qui les différencie des autres animateurs ? Ma première question est simple et s’impose très vite à moi : « Pourquoi passez-vous le BAFD ? ». Certains me répondent qu’ils veulent aller plus loin dans leur métier d’animateur, découvrir et expérimenter le rôle de directeur. D’autres évoquent leur ambition, atteindre le statut de directeur est, en effet, une ambition personnelle en soi. Et une jeune fille, Émeline, me surprend en me répondant « J’ai vu plusieurs directeurs, j’ai vu comment ils travaillent, et je veux mettre en place ma propre conception de la direction. ». Cette volonté d’apporter une empreinte dans ce métier, voilà ce qui pousse ces stagiaires dans leur démarche.

Une prise de conscience personnelle

Dès lors je veux en comprendre d’avantage. Je leur demande ce qui les a décidés, ce qui leur a donné envie de devenir des directeurs. C’est une prénommée Wendy qui a amené la notion du « moi aussi, j’en suis capable ». C’est lorsqu’ils ont pris conscience qu’ils étaient capables de prendre en charge la direction d’un accueil de loisirs ou d’un séjour que le BAFD est devenu évident pour eux.

« Le métier du cœur »

À cet instant je sens que je touche au but. Je veux savoir comment ils conçoivent cette fonction, qu’est-ce qu’un directeur pour eux ?

Dans leurs réponses j’entends que c’est quelqu’un de sérieux, responsable, d’organisé, de rigoureux, de passionné aussi. « C’est le métier du cœur » me dit alors Ismail. Méditant quelques instants cette parole j’ai compris sa signification. Le directeur est nécessairement quelqu’un qui sait écouter et se faire comprendre, transmettre et apprendre, donner et recevoir mais c’est aussi le cœur d’une équipe d’animation, le cœur d’un accueil de loisir, le cœur d’un séjour. Il est l’organe vital, l’organe moteur, celui qui accompagne sur son chemin les animateurs, les enfants et toutes les personnes qui constituent le corps de l’animation.

Voilà, c’est ça un directeur ! Et c’est pour ça que ces stagiaires passent leur BAFD, pour devenir le cœur de l’animation.

Kévin Haguenier
Stagiaire animateur socioculturel

Bienvenue sur le blog régional de l'AFOCAL Normandie ! Vous y trouverez nos actualités, reportages photos, (lire la suite...)